Service militaire au Maroc, « l’enfer » des anciens soldats espagnols.

Service militaire au Maroc, « l’enfer » des anciens soldats espagnols.

[ad_1]

À l’âge de 20 ans, tous les hommes sont entrés dans l’armée et ont été tirés pour deux à six ans de service militaire obligatoire dans les garnisons marocaines. « Jusqu’en 1912, les classes aisées ou les personnes disposant d’une capacité économique suffisante pouvaient éviter le service militaire à leurs enfants grâce à deux options légales : la substitution, l’envoi d’une autre personne à leur place, ou le rachat en espèces en versant certaines sommes à l’Etat », explique Joaquin. de la Santa Cinta dans son livre « La ulcera española en África. Héroes caídos en 25 ans de guerre ».

Lire : L’Espagne refuse d’admettre sa responsabilité dans la guerre du Rif

De nombreux jeunes ont été envoyés en « enfer » pendant la guerre du Rif. C’est peut-être la période la plus terrifiante pour ces soldats de cinquième classe. Selon l’historien Gabriel Cardona, le service militaire au Sahara et à Sidi Ifni en 1956 était encore pire que dans le nord du Maroc. Adolfo Cano raconte dans son blog et plus tard dans le livre « Ifni 1957-198. Sin memoria histórica », cette aventure des soldats de cinquième classe a commencé dans cette guerre. « Cette terrible odyssée a commencé à Valence, d’où nous sommes allés à Cadix dans un train avec des bancs en bois se faisant face », se souvient-il.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *