le gouvernement est inflexible face aux demandes d’échanges de prisonniers du FRUD-armé

le gouvernement est inflexible face aux demandes d’échanges de prisonniers du FRUD-armé


A Djibouti, le mouvement rebelle FRUD-armé a proposé au gouvernement un échange de prisonniers contre six soldats de l’armée djiboutienne capturés lors d’une attaque meurtrière contre Garabtisane, dans le nord du pays, début octobre. La proposition, à laquelle le gouvernement restera sans réponse, répond sèchement une source proche de ce dernier, qui renvoie l’affaire à la médiation éthiopienne.

Assis à l’ombre d’un arbre ou à l’abri de rochers secs, des soldats djiboutiens, prisonniers, ont été filmés par ceux qui les retenaient dans le maquis. Face caméra en tenue civile dans ces  » preuve de vie  » telechargé par Armé du FRUD, ils prétendent être bien traités. Cependant, leur véritable sort n’est pas vérifiable à partir de sources indépendantes.

Le 17 novembre, le mouvement rebelle a proposé au gouvernement djiboutien que tous les six soient échangés. pour des raisons humanitaires « . Mais cette libération dépend de la libération » préalable et inconditionnel  » de  » personnes arrêtées « après ça Attaque de Garabtisanainsi que d’autres détenus décrits comme «  prisonniers politiques ».

« Échec de la danse du ventre »

Lire la suite sur RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *