Burkina : la France retirera ses soldats dans un mois

Burkina : la France retirera ses soldats dans un mois



Le gouvernement de transition avait rompu l’accord régissant la présence militaire de la France depuis 2018 et exigé le départ de 400 soldats de l’opération Sabre.

La France retirera ses soldats du pays dans un délai d’un mois déterminé, a annoncé mercredi 25 janvier 2023 le Quai d’Orsay, qui a annoncé avoir reçu une dénonciation par les autorités burkinabé de l’accord de défense qui liait les deux pays. depuis 2018

« Nous avons reçu officiellement (mardi) la dénonciation par le gouvernement burkinabè de l’accord de 2018 sur le statut des forces françaises dans ce pays. « , a déclaré le ministère français des Affaires étrangères.

« Selon les termes du contrat, la dénonciation prend effet un mois après réception de la notification écrite. Nous nous conformerons aux termes de cet accord pour répondre à cette demande.. « , a ajouté le Quai d’Orsay. Le gouvernement français a indiqué qu’il s’agit d’un départ. sans pause diplomatique contrairement au Mali.»

Les autorités de transition ont enregistré le retrait de 400 militaires de l’opération mercredi 18 janvier. épée de pays stationné à Camboinsin, en périphérie de Ouagadougou, au cours du mois. Ils avaient confirmé leur demande lundi 23 janvier, après que le président Emmanuel Macron a demandé des « éclaircissements » au président par intérim, le capitaine Ibrahim Traoré.

Paris veut redéployer ces forces spéciales dans la zone d’Ajurou, dans le sud du Niger, où près de 2 000 soldats français sont déjà stationnés, selon des sources coordonnées.

DS/cgd/APA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *