Atmosphère de pré-rentrée à Orly, après trois mois de vacances forcées

Sur la piste 3 d’Orly se croisent quelques véhicules jaunes d’inspection avant le redécollage de l’aéroport vendredi. Après presque trois mois d'arrêt à cause du coronavirus, sur s'affaire à vérifier que tout est en ordre.

en réalité », explicite Michel Landelle, sensible à l'aéronautique aéronautique de Paris-Orly, l'aéroport au de la capitale.

aéroport français.

Pour des raisons de rationalisation des coûts, Groupe ADP, le gestionnaire, Air France, la maison mère de cette compagnie low-cost, n'assurera pas encore de vols à partir d'Orly cet été, sauf vers la Corse. le groupe de crise du groupe Paris-Charles-de-Gaulle (CDG), en région parisienne.

Seuls des vols sanitaires, de fret ou militaires ont atterri ou décollé de l’aéroport d’Orly, plongé dans un long silence, plutôt habitituel.

«Il y aura un avant et après Covid. La reproduction est progressive, s'il n'est pas possible de suspendre l'exploitation commerciale pour des opérations commerciales ", explicite M. Landelle.

où décécera le premier vol, a été organisée.

Les inspections effectuées pendant les inspections pendant une période de deux minutes ont été effectuées par l'inspection de l'organisme d'inspection à la fin de l'année.

Ces inspections sont effectuées de manière systématique dans le cadre du Concorde 2000 sur la base des lamelles de la filière titane et sur la base des exigences de l'Accord

. ] «De l'autre côté de la surface des anodines: un casque anti-bruit laissé sur un train d'atterrissage qui lors du décollage peut se retrouver sur la piste» ou un petit boulon perdu par des véhicules légers qui circulent sur les pistes, explique Bruno Laluque astronautes aéronautique.

Les oiseaux victimes de collisions avec des avions ou plus rarement des lapins font partie des possibles entraves.

Vendredi, le jour J, 74 mouvements, à destination de la Corse, du pays de l'espace Schengen et des départements et le territoire de l'Ore-Mer, en revanche, à 600 à 650 et au-dessus de la normale.

Leur nombre devrait grimper à 173 début juillet. La reproduction de la voiture "extrémisme progressiste", telle que décrite dans le cas du rachat des opérations au Maghreb, décrit par M. Landelle.

Autre point chaud de l'aéroport: le tri des bagages. Dans un immense enchevêtrement de 4 km de tapis roulants, des bagages d'un vol volôme tournent à l'infini.

Quinze vols fictifs ont été détectés pour détecter le moindre dysfonctionnement de l'installation ultra moderne, ouvert en avril 2019 en même temps qu'Orly 3, un neuveau bâtiment de 80 000 m2 qui aurait contribué à absorber le flux un rythme de croissance exponentielle.

Côté boutiques, on s'active à réapprovisionner les étalages. Hormis quelques exceptions, comme et magie de bonbons en service libre, la quasi-totalité des 125 points de vente de l'aéroport seront ouverts.

Visage des sanitaires du coronavirus, des points d'encaissements mobiles seront développés dans les tallins «duty free», les paniers en tissus ont remé pleers metétalisques pour pouvoir être désinfectés regululi, tout comme les teste


AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *